ARCHIVO | ARM NEWS

Ilyas El Omari largué par les siens ?

Le conseil national du PAM doit statuer, le 21 octobre, sur la démission d’Ilyas El Omari. Ce dernier semble avoir perdu tous ses soutiens. D’aucuns voient ainsi dans la guerre de succession en cours au sein du PAM la raison derrière l’étalage de nombreuses affaires dans les médias nationaux touchant les responsables du parti. Ainsi, M. Benchamach s’est retrouvé au coeur de la tourmente, après que certains titres aient rapporté l’information de son acquisition d’une villa à plusieurs millions de dirhams dans un des quartiers les plus cossus de Rabat (l’intéressé a timidement démenti). L’affaire a fait tellement de bruit qu’elle a été évoquée lors de la réunion du bureau politique du parti, du 28 septembre 2017. M. Benchamach n’est pas le seul à se voir éclaboussé de la sorte.