ARCHIVO | ARM NEWS

Démission du chef de l'opposition Ilyas El Omari

Ilyas El Omari assure que sa démission du PAM est irréversible. Dans une conférence de presse mardi à Rabat, il a affirmé que son départ n'avait rien à voir avec les événements du Rif, cette région du Nord dont il est pourtant le président. L'opposant évoque des raisons personnelles, mais critique quand même au passage des élus du PAM qui n'auraient pas suivi les consignes de la direction du parti. Cette démission arrive au moment où le parti perd de son influence sur la scène politique, au profit du Rassemblent national des indépendants (RNI), qui en faisant contrepoids aux islamistes passe pour avoir les faveurs du palais. Difficile de ne pas faire le lien avec un récent discours du roi qui a dénoncé des « partis aux abonnés absents » qui « ne remplissent nullement leur mission », notamment dans la gestion de la crise dans le Rif.